une photo de Raphaël Carteni

Il est des hommes qui se satisfont du chemin que l’on a tracé pour eux : faire de grandes études avec la promesse d’exercer un métier prestigieux pour un salaire confortable. Si beaucoup trouvent dans ce rêve de tous les parents pour leur progéniture un accomplissement, d’autres refusent un destin déjà écrit pour prendre leur vie en main. C’est ce qu’a fait Raphaël Carteni. Retour sur le parcours de celui qui a décliné l’offre d’une vie réglée pour être maître de son existence.

Le refus d’un parcours imposé

Enfant de la région historique de champagne, c’est en 1993 que Raphaël Carteni voit le jour à Epernay, non loin de Reins. Fils d’un entrepreneur issu de la classe moyenne, il grandit avec sa soeur dans un milieu entre deux eaux : sa famille a l’argent nécessaire pour qu’ils ne manquent de rien, mais pas assez pour pouvoir se permettre davantage que le nécessaire.
Bienveillants, ses parents souhaitent le meilleur pour leur fils. Ils poussent donc le jeune Raphaël à embrasser une carrière de médecin et lui vantent la promesse d’un emploi prestigieux, sûr et très lucratif. Contre l’avais du corps enseignant qui ne voit pas ce choix d’orientation d’un bon œil, celui-ci décide d’écouter leur conseil. Son BAC en poche, il entre donc en faculté, bien décidé à réussir.

Un état d’esprit payant, car il termine sa première année avec d’excellents résultats dans toutes les matières et des félicitations. Les 3 années qui suivront seront couronnées du même succès. Avec la 4e année, arrive le passage obligé de l’externat. Raphaël découvre un nouveau monde : l’hôpital, la satisfaction d’exercer son futur métier, mais aussi le côté obscur de cet univers. Stress, fatigue, manque de moyens et de personnel, la réalité qu’il découvre est loin de celle qu’il imaginait. Fini la théorie, il est désormais confronté à la souffrance de véritables patients et il se rend trop souvent compte des limites des solutions à leur apporter.

Lorsqu’il n’est pas en train d’étudier, le jeune homme aime surfer sur internent. Curieux de nature, il s’intéresse à de nombreux sujets. Parmi ses centres d’intérêt, les moyens qui permettent de gagner de l’argent. Il découvre les témoignages d’entrepreneurs et d’investisseurs qui ont fait fortune, en particulier dans l’immobilier. D’abord septique, il se dit que de tels résultats nécessitent forcément un capital de départ important. Mais en creusant davantage, il découvre qu’il est possible d’investir sans cela grâce à un puissant levier : le prêt bancaire. Son esprit s’ouvre peu à peu et il entrevoit la possibilité d’une autre vie.

L’année suivante à l’hôpital rien ne va plus. L’étudiant est témoin de nombreux burn out et de l’état d’épuisement dans lequel se retrouvent médecins et infirmiers. Cela commence à l’effrayer et il se sent gagné par le stress. La pression de ses supérieurs et les nombreuses contraintes n’arrangent rien. Il prend brusquement conscience que cette vie n’est pas celle qu’il a choisi, encore moins celle qu’il désire. Le temps est venu pour lui d’arrêter ses études pour suivre la voie de ses rêves : celle d’une vie libre de contraintes. Surmontant l’hostilité de ses parents envers ce qu’ils considèrent comme un choix risqué et peu responsable, Raphaël de suivre l’exemple de ses modèles et de gagner cette liberté si chère en devenant investisseur dans le domaine de l’immobilier.

Investisseur, auteur, entrepreneur : un businessman aux multiples talents

Ses premiers pas dans cet univers, il les fait par la sous-location d’appartements pour de courtes périodes. Une activité qui lui rapporte un peu, mais le jeune homme sait que pour aller plus loin, il va devoir très vite acquérir son premier bien. Pour cela, il a besoin d’un prêt. Sans CDI ni revenus, il a alors l’idée de se tourner vers un crédit étudiant, la banque ne pouvant demander de justificatif quant à l’utilisation faite de l’argent. C’est ainsi qu’il achète un premier bien dans sa ville, qu’il
décide de louer en location saisonnière après de menus travaux. Un pari gagnant, car l’endroit est touristique et internet facilite la mise en relation entre le propriétaire et ses hôtes. De plus, l’entrepreneur a compris l’importance des détails, et gratifie ses clients de petites attentions qui rendent leur séjour plus agréable.

Ce succès l’encourage à continuer d’investir. Comme il ne peut acheter tout de suite un autre appartement, Raphaël a l’idée de se tourner vers deux autres types de biens très rentables : les garages et les places de parking. Une fois encore, les résultats sont au rendez-vous, ce qui lui permet d’investir dans deux autres biens. En parallèle, le jeune investisseur se forme sans cesse afin de trouver de nouvelles stratégies et de peaufiner les siennes. Face aux risques d’impayés de la location classique, il se tourne vers la location meublée et la location saisonnière, qui apporte une plus grande sécurité au propriétaire en plus d’être plus rentables. Inquiet de voir ses bénéfices amputés par des impôts élevés, il prend conseils auprès de plusieurs fiscalistes et spécialistes du domaines. Une sage décision qui lui permet de faire des économies non-négligeables. Avec plus de 3 000 € de revenus net mensuels, l’ancien étudiant en médecine a aujourd’hui de quoi vivre confortablement à l’abri du besoin.

Ses activités d’investisseur n’ont pas effacé a passion de Raphaël Carteni pour internet et le blogging. En 2014, il crée un blog destiné aux étudiants en médecine. Afin d’aider ceux qui se retrouvent vraiment dans ce métier et souhaitent réussir leurs études, il met en ligne de nombreux conseils qui sont d’une aide précieuse aux futurs médecins. Bien qu’il ait choisi de quitter les bancs de la fac, le jeune homme est parfaitement légitime pour donner ces conseils : étudiant brillant, il a fait partie des meilleurs élèves de sa promotion durant les 5 années qu’a duré son parcours. Fort de la réussite de ce dernier, l’entrepreneur devient auteur en publiant un livre de quelque 128 pages pour aider ceux qui passent la PACES à éviter les nombreux écueils de la première année de médecine et réussir sans stress. Vendu au prix de 29 €, l’ouvrage connaît un succès immédiat. Homme au grand cœur, Raphaël reverse 5 % des recettes des ventes à la Ligue contre le cancer.

En 2015, il décide de se lancer dans l’infoprenariat pour accompagner tous ceux qui, comme lui, aspirent à réussir en investissant dans la pierre. Il lance donc un second blog : Club Millionnaire, grâce auquel il commercialise ses formations. Il y poste également de nombreux articles de qualité remplis de conseils inspirants. Pour toucher une plus large audience et être proche de ceux qui le suivent, il est également présent sur Youtube. Toujours souriant, dynamique, pédagogue et débordant d’énergie positive, cette nouvelle activité est aussi fructueuse que les autres. Ultime consécration : un second ouvrage intitulé Des bancs de la fac à l’indépendance financière dans lequel il raconte son parcours et donne des solutions concrètes pour suivre le même chemin. Une belle réussite pour un homme qui n’a pas encore soufflé ses 25 bougies.

L’offre de formation de Raphaël Carteni

Raphaël Carteni propose deux formations à qui souhaite accéder à l’indépendance financière : l’une sur internet, l’autre en présentiel.

Son programme L’Ecole de l’élite financière a pour objectif d’enseigner ce qu’aucune école n’apprend au plus grand nombre. Cette ambitieuse formation se déroule sur pas moins de 8 modules avec en supplément un module bonus ! Les thèmes abordés sont incontournables pour qui souhaite changer de vie durablement :

– l’argent et sa psychologie ;
– l’investissement immobilier (le domaine de prédilection du formateur) ;
– l’investissement sur les marchés financiers ;
– les cryptomonnaies ;
– les différents business sur internet ;
– les royalties et autres droits d’auteur ;
– l’optimisation fiscale et l’expatriation.

La formation donne également accès à un séminaire privé, à un groupe Facebook et à un support client actif 7j/7. Fait inédit dans le secteur, Raphaël Carteni propose une garantie de remboursement de 365 jours, preuve qu’il est certain de la qualité de son enseignement. Il est possible d’acheter chacun des modules séparément, car certains élèves ne sont intéressés que par un thème précis.

La formation en présentiel du jeune entrepreneur, The millionnaires keys, est un séminaire qui se déroule chaque année à Monaco. La prochaine édition est prévue le 6 juillet 2019. Raphaël s’entoure des meilleurs experts sur de nombreuses thématiques de sa formation en ligne afin d’apporter un maximum de valeur à chaque participant. Une belle occasion d’apprendre tout en rencontrant d’autres entrepreneurs pour se motiver et élargir son réseau.

La réussite de Raphaël Carteni, à un âge où la plupart des autres jeunes gens n’ont pas encore achevé leurs études, est une belle ode à l’audace et au courage. Largement méritée, elle prouve que dans la vie rien n’est jamais joué d’avance et que la peur de se dépasser et de quitter une sécurité illusoire pour oser entreprendre est la seule chose qui limite la réussite de chacun. Un enseignement précieux que chaque personne qui désire écrire son propre destin devrait mettre en pratique sans attendre.