Une salle de réunion dans une entreprise

Comprendre la prise de décision dans une organisation

Choisir ou ne pas choisir, c’est un choix. Vous connaissez certainement ce dicton qui en dit long sur la place qu’occupe la prise de décision dans la vie de toute personne, physique ou morale. Ainsi, en faveur de nos situations personnelles et professionnelles, nous sommes quotidiennement appelés à prendre des résolutions.

Toutefois, si une chose est de décider, l’autre est de savoir comment s’y prendre. Car, le dénouement d’une situation délicate ou encore la qualité de votre réputation dépend fortement de la pertinence des décisions que vous prenez.

Dans le cas d’une entreprise ou d’une organisation, prendre les bonnes décisions implique de se conformer à tout un processus. Autrement, les décisions prises sans un minimum de rigueur et de méthodologie influent négativement sur les prestations de services de l’entreprise puis sur l’atteinte de ses objectifs.

C’est pour cela qu’à travers cet article, nous vous offrons de découvrir le processus de l’élaboration de la prise de décision au sein d’une organisation.

Ce qu’il faut savoir sur la prise de décision

Il ne saurait y avoir de prise de décision sans un problème préalable à résorber ou un idéal à atteindre. Partant de là, vous devez comprendre que la décision est assimilable à tout acte posé au sein d’une organisation en vue de résoudre rapidement un problème ou d’exécuter un projet bénéfique.

Seulement, c’est un concept qui semble avoir connu des transformations au fil du temps.

Ordinairement, la prise de décision revient au décideur, cette personne qui aurait le pouvoir de prendre, en fonction de fiables informations, des résolutions avantageuses pour son entreprise en matière de création et de gestion des richesses.

Or, de plus en plus, quand on parle de prise de décision, il faut plutôt penser à l’engagement inclusif de tous les membres de l’organisation ou de l’entreprise. Lequel engagement n’est pas spontané, mais progressif avec pour ultime finalité, l’atteinte commune d’un but unique. Un bon exemple de gestion de la décision est Grant Cardone, typiquement.

En clair, la décision reste une notion dont l’appréhension évolutive dépeint régulièrement sur le processus auquel elle exige de se conformer. Cela doit pouvoir amener les chefs d’entreprise à actualiser leurs manières d’analyser les informations, les situations et les enjeux qui se présentent avant d’aboutir à une quelconque décision. Car, une fois que la décision est prise, elle implique des conséquences que l’on est censé assumer.

Les types de décision dans une organisation

Avant d’en arriver au processus proprement dit, il convient de retenir qu’il existe trois grandes catégories de décisions convenables à toute entreprise ou organisation. Il s’agit des :

  • décisions stratégiques: celles qui impliquent l’engagement de l’entreprise sur une période relativement longue. Les stratégies à adopter pour un positionnement de l’entreprise sur le marché sont élaborées grâce à ce type de décisions. L’idéal serait que les décisions stratégiques de l’entreprise l’aident à réaliser le maximum de bénéfices après l’investissement de ses ressources.
  • décisions administratives ou techniques : ce sont les décisions qui interviennent dans le cadre de la répartition des ressources mobilisées par l’entreprise en vue d’atteindre ses objectifs préalablement fixés avec les décisions stratégiques. Qu’il s’agisse des ressources matérielles, technologiques ou humaines, il faut noter que seules les décisions administratives ou techniques ont la prérogative d’orienter leur collecte ainsi que leur affectation respective.
  • décisions opérationnelles: en tant que dirigeant de l’entreprise, la gestion courante des stocks, de la production et autres doit être importante pour vous. Pour réussir cette gestion, vous devriez opter pour la prise de décisions opérationnelles. Ce type de décisions impacte également l’utilisation efficiente des ressources de l’entreprise.

Les étapes indispensables à l’élaboration d’une prise de décision

Le processus de la prise de décision se décline en une série d’étapes qu’il est important de respecter. Que vous dirigiez une entreprise spécialisée dans le drop shipping ou une quelconque autre activité, voici les points à considérer pour une meilleure prise de vos décisions professionnelles.

  • Identification d’un problème précis : pour qu’une ou des décisions soient prises, il faut nécessairement qu’il y ait une divergence ou un problème donné. Dès que le problème est identifié, il revient au chef d’entreprise de faire valoir son autorité et toutes ses ressources possibles afin de passer à l’action. Grâce à la pression de certains facteurs externes, le chef d’entreprise percevra l’urgence d’engager le processus de la prise de décision.
  • Analyse du principal objectif: après l’identification du problème, il faut pouvoir formuler de manière succincte ce pour quoi la ou les décisions seront prises et sur quoi elles porteront.
  • Recensement des informations: les facteurs externes et internes à votre entreprise nécessitent d’être prises en compte.
  • Propositions de stratégies et d’alternatives: même si c’est à l’administrateur de l’organisation que revient le rôle décisif de la prise de décision, il lui sera plus facile de recueillir le maximum d’idées de ses collaborateurs en matière de stratégies et de critères favorables à la résolution du problème. Après, les alternatives devront être présentées en bonne et due forme, puisqu’elles doivent pouvoir se substituer aux stratégies en cas de faiblesse.
  • Évaluation des options de résolution du problème: en vue de prendre des décisions aux impacts positifs, il est important d’évaluer les différentes options ou propositions possibles puis les comparer entre elles. Il faudra donc considérer leurs poids en matière de coûts ainsi que de probables gains.

Des pièges à éviter dans le processus de prise de décision

Ne vous réjouissez pas vite d’être parvenu à une prise de décision pour votre organisation. En effet, elle peut en venir à être modifiée dès que sa mise en œuvre est enclenchée. Cela s’explique par le fait que plusieurs intervenants sont impliqués dans l’exécution d’une décision prise.

Concrètement, lorsqu’en vue de régler un problème, la décision de l’administrateur parvient aux acteurs de son exécution, ceux-ci sont souvent amenés à agir en fonction des moyens disponibles et parfois insuffisants. En conséquence, la décision prise peut soit prendre un coup délétère ou bénéficier d’un coup de pouce.

Si vous voulez conserver l’originalité de votre décision depuis sa formulation jusqu’à la fin de sa mise en œuvre, il va falloir prendre en compte les divers intervenants impliqués dans son opérationnalisation. Et pour cela, optimisez le plus possible l’élaboration de votre prise de décision en accordant des marges d’imprévus raisonnables.

Conclusion

Élaborer la prise d’une meilleure décision peut demander du temps et suffisamment de qualités au dirigeant de toute organisation. Mais, une fois que les étapes indispensables sont respectées, l’organisation n’en sort que gagnante en termes de notoriété et d’efficacité sur le marché de la concurrence.

Justement, voilà pourquoi il est nécessaire de s’approprier ce principe on ne peut plus crucial si vous tenez à l’essor de votre entreprise !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *