Solitude devant un écran, produits non personnalisés, modules ennuyeux. Les idées reçues sur l’e-learning sont toujours bien ancrées dans certains esprits. Pourtant, elles ne sont pas toujours justifiées et cela reste un très beau moyen pour se former. Il serait dommage de ne pas en profiter et cet article est là pour tenter de vous en convaincre !

Idée reçu n°1 : Faire du e-learning c’est être seul face à son ordinateur

En suivant une formation e-learnig, vous craignez d’être passif devant votre écran, de n’avoir aucune interactivité avec les autres…bref, d’être comme coupé du monde ?

Rassurez-vous c’est tout le contraire à l’ère du social learning ! Les possibilités sont multiples pour humaniser la relation à distance et favoriser la collaboration.

Le formateur peut animer la formation via un blog, un forum ou un groupe Facebook privé par exemple. Vous pourrez ainsi échanger et nouer des affinités avec les autres apprenants ainsi qu’avec l’équipe pédagogique.

De plus la technologie, via le multi-devices, vous donne la liberté de prolonger l’expérience sur ordinateur tablette et smartphone pour continuer de vous former en situation de mobilité.

Le e-learning ne se fait pas dans la solitude

Idée reçu n°2 : Un module e-learning est un produit figé, non personnalisé

Vous craignez de dépenser votre argent pour des parcours ennuyeux, connus à l’avance et que vous n’aurez pas envie de terminer ?

Il existe effectivement des produits tout faits, packagés et qui ne sont pas ou peu personnalisés. Alors ils ne sont pas à jeter complètement si leur contenu est précis et ciblé sur un besoin précis. Mais il faut bien vous renseigner avant sinon vous aurez certes acquis une formation à moindre coût…mais vous n’aurez pas appris grand-chose !

L’idéal reste néanmoins que chaque personne puisse apprendre à son rythme, en se construisant un parcours d’apprentissage à la carte. Pour ce faire, la technologie peut permettre de personnaliser le déroulé de modules de formation et l’animation grâce aux outils de social learning.

Par exemple, le formateur peut recueillir très en amont de la formation, via un questionnaire en ligne, des informations sur les projets et motivations personnelles des apprenants.

Et la collecte en ligne des retours permettront de modifier et d’améliorer le produit avec le temps.

L’apprentissage d’une langue est un bel exemple de besoin de personnalisation car les niveaux de pratiques et les objectifs peuvent être très différents. Ainsi, lingueo propose depuis 2007 des milliers de cours de langues personnalisées par Webcam en fonction d’objectifs déterminés.

Le e-learning n'est pas un produit figé

Idée reçue n°3 : on s’ennuie devant une formation e-learning

La motivation joue un rôle important dans le processus d’apprentissage. Que restera-t-il d’une formation que vous avez trouvée ennuyeuse, répétitive et que vous vous êtes forcé à terminer ? Pas grand-chose, voire rien !

Au contraire, le niveau de satisfaction anticipé par l’atteinte d’un objectif et la récolte de récompenses ont une influence positive sur votre processus d’apprentissage.

Et cela tombe bien car l’ère du digital learning offre de multiples formats pour apprendre de manière ludique : modules interactifs, serious games, vidéos, quizz….

De plus, les formats sont souvent courts et adaptés pour favoriser l’apprentissage. En effet, la notion de l’attention est primordiale : pour favoriser l’apprentissage vous devez être en capacité de porter votre attention uniquement sur un sujet pendant un laps de temps court et à intervalle répété.

Enfin, une nouvelle fois, les échanges possibles avec les autres apprenants et le formateur sont là pour dynamiser la formation.

Ainsi, vous ne trouverez plus jamais le temps long et vous vous amuserez à apprendre !

Pas le temps de s'ennuyer avec une formation en ligne

Idée reçue n°4 : l’elearning c’est bien pour la théorie mais on ne rentre pas dans la pratique

Vous avez peur des longues formations théoriques où vous apprenez des choses intéressantes sans jamais les appliquer ? Il va effectivement falloir passer à la pratique pour passer petit à petit de la connaissance à la compétence.

Et qui dit exercice pratique dit souvent atelier en groupe. L’e-learning constitue-t-il une limite dans ce cas-là ? Une nouvelle fois, la technologie peut permettre de gérer cette phase à distance.

Mais il est vrai que dans certains cas, un débriefing en face-à-face et des exercices en présentiel peuvent être opportuns.

Si vous avez cette préférence, sachez alors qu’il existe une approche parfaitement adaptée à votre besoin. Il s’agit du blended learning. Le principe est simple et pragmatique : on favorise l’apprentissage à distance tout en recentrant le présentiel sur le plus important.

On peut citer un premier exemple de succès : superprof permet de trouver un professeur particulier dans de nombreux domaines. Les formations sont personnalisées, par webcam ou en face-à-face suivant les besoins.

Vous voyez donc que les deux approches, à distance et en présentiel, ne sont pas opposées mais en totale synergie.

Des organismes de formation comme optedif ont également pris en compte ces nouvelles attentes. Durée, niveau, présentiel ou à distance : il est maintenant possible de personnaliser sa formation en ligne.

Vous pouvez ainsi vous former aux dernières tendances du digital mais aussi dans d’autres domaines grâce la puissance du e-learning et du blended-learning.