un ordinateur de developpeur

Développeur : les parcours et qualifications pour ce métier

Les métiers du développement web offrent de nombreux débouchés à l’heure de la transition digitale. En effet, les entreprises de tous les secteurs doivent s’adapter et étendre leur activité sur Internet. Outre les nécessaires besoins des sociétés e-commerce, l’image de marque d’une organisation passe désormais par sa réputation en ligne, et impose de recourir à un site web ou des applications mobiles. Mais quels sont les diplômes nécessaires pour devenir développeur ? On vous répond au fil de cet article.

Pourquoi choisir une formation de développeur ?

Les bons développeurs sont une denrée rare sur un marché du travail où l’offre d’emploi se fait croissante. Ce n’est d’ailleurs pas voué à s’inverser, car nombreuses sont les entreprises qui souhaitent embaucher un professionnel capable de répondre à leurs besoins de développement en ligne.

C’est notamment pour cette raison qu’il est possible de devenir développeur web avec OpenClassrooms en suivant une formation diplômante accessible, 100% en ligne et qui mène à un emploi garanti.

Exercer ce type de métier permet de trouver une forme de liberté et de flexibilité. Il est en effet possible de se sédentariser et d’intégrer des entreprises de toutes tailles en tant que salarié, de la start-up aux grands comptes. Quant à ceux qui préfèrent rester indépendants, la création d’entreprise ou d’un statut d’auto-entrepreneur est parfaitement possible, et même dans certains cas encore plus rentables.
Quant aux possibilités d’évolutions, elles concernent des fonctions commerciales, d’expertise technique, d’encadrement ou de gestion de projet qui sont d’autant plus accessibles que le niveau de qualification est initialement élevé. En d’autres termes, il s’agit d’une profession offrant des possibilités de carrière multiples, et dont la rémunération attractive favorise un niveau de vie séduisant.

Développer à l’heure de la transition digitale

Le digital ne cesse de s’infiltrer dans tous les secteurs d’activité. Des notions et concepts comme le cloud, l’intelligence artificielle ou encore le Big Data sont désormais monnaie courante. De ce fait, les recruteurs sont à la recherche de profils capable de soutenir la transition de leur entreprise. L’objectif est de suivre le rythme et de ne pas se laisser distancer par la concurrence, qui ne manquera pas de recruter elle aussi les meilleurs profils pour assurer le développement de son activité.

Il est indispensable pour les professionnels actifs de s’adapter, d’assurer une veille de leur métier et de chercher sans cesse à monter en compétence. Certains envisagent même de procéder à une reconversion professionnelle afin d’obtenir un poste plus en phase avec leurs objectifs de carrière.

Or, un peu moins d’un tiers des entreprises dans le monde ont déjà adopté les nouvelles technologies qui se développent ces dernières années. L’une des dimensions majeures de la transition digitale est la transformation avec succès des outils de l’entreprise. C’est la raison pour laquelle le développement web occupe plus que jamais un rôle central. En effet, les sociétés doivent développer des solutions digitales innovantes.

Suivre une formation de développeur est l’opportunité d’apprendre à concevoir ces outils. Maîtriser une vaste palette de langages informatiques fait la valeur du professionnel. Les avantages pour les entreprises sont nombreux :
• Une meilleure sécurité via le développement d’outils en interne et le contrôle des accès aux applications web.
• Un gain de temps et une meilleure efficacité au travail en recourant à des logiciels plus adaptés aux missions de l’entreprise.
• Un confort au travail plus important en termes d’ergonomie. L’expérience utilisateur est pensée spécifiquement pour les collaborateurs et pour leur faciliter la tâche.
En d’autres termes, le développeur est une pièce maîtresse de l’entreprise. Il participe pleinement à l’évolution des systèmes d’information et au fonctionnement global d’une société. Start-ups, services numériques, éditeurs de logiciels et entreprises de tous les secteurs ont besoin de recruter les bons profils pour aboutir à ces résultats dans les meilleures conditions.

Quelles sont les qualités et les fonctions d’un tel professionnel ?

Pour devenir développeur, il faut dans un premier temps disposer d’un large champ de compétences techniques. En effet, ce professionnel travaille au développement d’outils et de sites web qui nécessitent une parfaite maîtrise de plusieurs langages de programmation.

Il doit également être autonome, et savoir s’accommoder des contraintes imposées par les cahiers des charges de ses clients. Des qualités d’écoute, de travail en équipe et de veille permanente sont nécessaires pour y parvenir. Concrètement, ses missions consistent en plusieurs points :
● Programmation des fonctionnalités et de l’interface de sites web selon le cahier des charges, les besoins et les demandes du client.
● Accompagnement et support technique tout au long de la vie du site.
● Déploiement de solutions techniques permettant la conception d’une plateforme ou d’un site.
● Formation et rédaction de guidelines à l’intention des clients.
● Maîtrise des contraintes de temps et de budget.
● Maîtrise des langages de programmation.
● Veille technologique et connaissance des outils d’actualité.

Afin d’écrire ses programmes, le développeur a recours à des progiciels s’adaptant aux spécificités de ses missions. C’est lui qui se charge du lancement des applications et des tests. Les horaires de travail peuvent parfois être décalés mais sont compensés par des rémunérations définies en conséquence.

Quels sont les diplômes du développement web ?

Devenir développeur, c’est disposer d’un niveau scolaire Bac +2 minimum dans le secteur de l’informatique et du traitement de l’information. Les postes à responsabilité nécessitent néanmoins de viser un Bac +5, niveau de qualification de plus en plus recherché par les employeurs et qui s’accompagne également de meilleures rémunérations :
● Bac +2 : BTS services informatiques aux organisations ; BTS systèmes numériques ; DUT informatique
● Bac +3 : Licences professionnelles métiers de l’informatique
● Bac +4 : diplômes d’écoles spécialisées
● Bac +5 : Master professionnel développement et applications sur plateformes mobiles ; Master professionnel développement logiciel ; diplômes d’écoles spécialisées, d’ingénieurs et masters spécialisés

En d’autres termes, il est possible d’exercer ce métier à divers niveaux de qualification. L’évolution, le degré de responsabilité et les perspectives d’évolution dépendent du diplôme obtenu à l’issue de la formation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *